Samedi 30 janvier

Publié le par Mamy Nadine

Samedi 30 janvier

Ake je suis contente, j'ai fini mon carré en tricot et ça rend un bel effet !
Je vais pouvoir le mettre demain pour aller à Gruissan, yes !
Maintenant grosse envie de me faire un châle donc y'a plus qu'à trouver un modèle et j'ai bien peur que ce ne soit pas une mince tâche !

Si quelqu'un a un de modèle de châle, je suis preneuse

 Mes repas du jour

Au lever : Thé + OptiFibres
Matin : 2 biscottes + 10g de beurre, 1 cc de confiture, lait froid
Midi : Langue de boeuf, 1/2 pomme de terre vapeur, Fromage
Goûter : Yaourt à la cerise et 1 canistrelli
Soir : Croque Monsieur [Comme je les aime, c'est-à-dire tout simple : Pain de mie + moutarde + 1/2 tranche de jambon + du comté et refermé avec une autre tranche de pain de mie moutardée et hop dans l'appareil à croque] puis salade verte avec un bout de fromage

Partager cet article

Repost 0

Vendredi 29 janvier

Publié le par Mamy Nadine

Vendredi 29 janvier

Depuis que j'ai mon Cookeo que j'ai rebaptisé "Cap'tain Cook" je me suis inscrite sur un site et je vois passer une recette tous les jours (!) la Marmite espagnole... donc ça a finit par aiguiser ma curiosité et surtout l'envie de tester !
Le hic c'est que je n'avais pas toutes les épices et je ne digère pas le poivron ! Pas de problème je vais arranger à ma sauce !
Waouh... mais que c'est bon, une véritable tuerie et... je referai un jour où un de mes enfants s'inviteront à la maison !

Mon tricot avance !

 Mes repas du jour

Au lever : Thé + OptiFibres
Matin : 2 biscottes + 10g de beurre, lait froid
Midi : Marmite espagnole
Goûter : Yaourt nature, 1 noix, 1 noisette et 1 canistrelli
Soir : Tarte aux St Jacques et Légumes, Salade verte, Fromage

Partager cet article

Repost 0

Marmite espagnole "Cookeo"

Publié le par Mamy Nadine

Marmite espagnole "Cookeo"

Pour 4 personnes

Ingrédients :
- 300 g de riz
- 150g de lardons
- 1 chorizo doux coupé en rondelles
- 2 filets de poulet en dés
- 1 poivron rouge émincé
- 1 oignon émincé
- 1 c. à café de paprika
- 1 c. à café de cumin
- Sel et Poivre
- 500 ml de bouillon de volaille

Recette :
Préparez tous vos aliments (épluchés et coupés).

En mode manuel fonction dorer, faites revenir l'oignon dans la cuve avec les lardons et le chorizo pendant 3 minutes..
Ajouter le poulet le poivron et le riz..
Mélanger et faire dorer pendant 3 minutes.

Ajouter les épices, le sel, le poivre et le bouillon de volaille.
Bien mélanger.

Passer en cuisson rapide pendant 10 minutes.

 Remarque :
J’ai mis :
- 150g de riz donc 1/3 de litre de bouillon de volaille
- 200g de filet de poulet
- Presque ½ chorizo doux
- Je n’ai pas mis de poivron mais des épinards pour donner de la couleur.
- J’ai remplacé le paprika par une pointe de curry
- Et pour la cuisson j’ai mis 15 minutes !

 C'était une tuerie...
Recette à faire, refaire et encore refaire !

Publié dans Plat complet, Cookeo

Partager cet article

Repost 0

Jeudi 28 janvier

Publié le par Mamy Nadine

Jeudi 28 janvier

Ce n'est pas possible d'avoir un hiver aussi doux... J'ai même "tombé" le sous pull pour ne garder qu'un pull léger depuis 3 jours moi qui suis devenue si frileuse !
Matinée ménage et cuisine et après-midi farniente... j'ai tricoté mon carré, j'aurai voulu qu'il soit fini pour dimanche mais ce sera impossible à moins de tricoter 12 heures par jour

 Mes repas du jour

Au lever : Thé + OptiFibres
Matin : 2 biscottes + 10g de beurre, lait froid
Midi : Salade de pomme de terre, Saumonette + côtes de blette + 2 mini pommes de terre ratte vapeur
Goûter : 1 yaourt à la cerise
Soir : Tagliatelle à l'encre de seiche + fruits de mer : Palourdes fraîches et Moules + Seiches en... boîtes !

Partager cet article

Repost 0

Côtes de blette façon Belle-Maman

Publié le par Mamy Nadine

Côtes de blette façon Belle-Maman

Ma Belle-Maman, lors d’une de mes premières visites chez elle, m’avait fait ce plat et je découvrais alors que les côtes de blette ne se mangeaient pas que cuites à l’eau !
Je lui avais donc demandé sa recette et je l’ai toujours gardée dans un coin de mon cerveau…

Ingrédients :
- 1 botte de blettes
- 10g de beurre
- 1 c. à soupe de farine
- Environ ¼ d litre de lait (un peu moins d’ailleurs)
- Environ 20 brins de persil
- 1 gousse d'ail
- Sel et Poivre

Recette :
Trier les blettes en séparant le vert des côtes. (On utilisera les feuilles de blettes pour une autre recette)
Laver les côtes et les couper en tronçons tout en enlevant les fils (s’il y en a, plus les côtes sont jeunes moins il y a de fils)
Puis faire cuire les tronçons dans de l’eau salée pendant 20 à 30 minutes (ou comme moi avec Cookeo pendant 10 minutes)
Bien les égoutter.

Pendant ce temps préparer une béchamel à l’ail et au persil.
Laver le persil, éplucher l’ail en pensant à le dégermer et mixer les 2 ensemble.

Dans une casserole faire chauffer le beurre puis ajouter la farine et bien amalgamer les 2.
Ajouter alors le lait petit à petit (J’enlève la casserole du feu, j’ajoute le lait, je mélange et je remets sur le feu et ainsi de suite.)
Quand la sauce a épaissi, ajouter la persillade.
Saler et Poivrer.

Ajouter les côtes de blettes et laisser mijoter à feu très-très doux pendant quelques minutes.

Remarque :
Pour réchauffer ce plat, ajouter un peu de lait et mélanger.

Publié dans Légumes

Partager cet article

Repost 0

Mercredi 27 janvier

Publié le par Mamy Nadine

Mercredi 27 janvier

Eh me voilà avec 1 an de plus et je m'en moque, je suis jeune encore... le cru 1953 est exceptionnel pas vrai MémèreNord ?
Belle journée avec des nuages toute la journée, certes, mais douce donc ma ballade de 3/4 d'heure avec Lagoon a été un vrai plaisir et je commence même à lui apprendre l'ordre "au pied" !!!

 Mes repas du jour

Au lever : Thé + OptiFibres
Matin : Ficelle + 10g de beurre , Lait froid et 1 pain aux raisins avec sa bougie
Midi : Apéro avec viande des Grisons, Endive au crabe, Tartine aux filet de rouget (avec tomate et p. de terre) et 1/2 fondant au chocolat
Goûter : au retour de ma promenade 1/2 fondant au chocolat et thé
Soir : Assiette anglaise : salade verte, 1/2 jambon blanc, 1 mini bout de pâté et fromage

Partager cet article

Repost 0

Quiche sans pâte

Publié le par Mamy Nadine

Quiche sans pâte

Pour 6 personnes

Ingrédients :
- ½ litre de lait
- 3 oeufs
- 100g de farine
- 200g de dés de jambon
- 100g de gruyère râpé
- Muscade 
- Sel et poivre

Recette :
Préchauffer le four à 200°.
Faire dorer les dés de jambon à la poêle antiadhésive

Dans un saladier mélanger farine, oeufs, lait.
Sel, poivre et muscade.

Répartir les dés de jambon dans un plat.
Verser la pâte et cuire au four pendant 40 à 45 minutes. (45 minutes chez moi, four chaleur tournate)

 Remarque :
J'ai divisé les quantités par 2, sauf pour les oeufs où j'en ai mis 2 au lieu de 3.
Cuisson dans mon
moule-tablette de Guy Demarle  (toujours ce bel effet à la sortie du four, j'adoOore) et dans 2 moules à muffins.
J'ai bien fait de diviser par 2, il m'en reste pour encore 1 repas !

Partager cet article

Repost 0

Mardi 26 janvier

Publié le par Mamy Nadine

Mardi 26 janvier

Encore une belle journée aujourd'hui et il paraît que ça va durer toute la semmaine et je dis tant mieux !
Aujourd'hui, jour de marché sur le village, on a fait le plein de légumes, poissons et fromages avec en autre un nouveau poisson : le capelan (un poisson rare) !
La poissonnière nous a conseillé de le fariner et de le cuire à la poêle donc chose faite et... très bon poisson à la chair fine et goûteuse. Et en plus les arêtes sont faciles à enlever ce qui ne gâche rien !

 Mes repas du jour

Au lever : Thé + OptiFibres
Matin : 2 biscottes + 10g de beurre , Lait froid
Midi : Foie de morue, Poisson "capelan", Vert de blettes aux lardons de poulet, Fromage
Goûter : Rien
Soir : 2 croûtons au tzatziki, Quiche sans pâte, Salade verte + fromage

Partager cet article

Repost 0

Lundi 25 janvier

Publié le par Mamy Nadine

Lundi 25 janvier

Depuis quelques jours j'ai une grosse envie de... choux de Bruxelles ! Faut être malade pour avoir de telles envies  mais bon comme il faut toujours satisfaire ses envies voilà chose faite !!!!

Après-midi grande promenade de 3/4 d'heure avec Lagoon et devinez qui était le plus fatigué(e) ? Perdu ce n'est pas mon chien

 Mes repas du jour

Au lever : Thé + OptiFibres
Matin : Müesli , Lait froid
Midi : 1/2 côte de porc façon charcutière, Chous de Bruxelles, Fromage et pain
Goûter : Yaourt nature
Soir : 2 croûtons avec une nouvelle tartinade : surimi et King crabe (troOop bon), Omelette aux 2 jambon, Salade verte + copeuax de parmesan

Partager cet article

Repost 0

Epices et Fines herbes

Publié le par Mamy Nadine

Epices et Fines herbes

Généralités

Définitions

On appelle épices et aromates des substances aromatiques et odoriférantes issues de végétaux, utilisées pour aromatiser la nourriture.
Les fines herbes sont plus particulièrement des feuilles de plantes émincées et utilisées pour aromatiser les plats.

Petite histoire

La première épice fut découverte 4000 ans avant J-C, à Malabar : c’était le poivre. Ensuite, le commerce des épices fut l’un des plus florissants entre pays voisins (" Je te donne ma moutarde contre un peu de ton safran "), très rentable vu la rareté des produits.
Ce commerce connut un boom avec l’ère des grands navigateurs qui amenèrent la vanille, le piment.
Longtemps considérées comme un luxe, elles sont aujourd’hui présentes dans toutes les cuisines.
On utilise les fines herbes depuis toujours : en brûlant par exemple des branches de romarin pour faire cuire son steak ou en enveloppant son poisson dans un sac de feuilles de basilic.

Propriétés médicinales générales

Les épices rendent aussi la digestion plus facile, soit en la stimulant par ses tanins, soit en rendant les aliments plus aisément digérables par l’action d’enzymes.
On a découvert que les épices avaient en outre des vertus plus générales pour la santé : elles sont bonnes pour le coeur, la circulation du sang
Les plantes aromatiques ont souvent des vertus médicinales, que cela soit en tisane ou dans un met.
Quasiment toutes sont diurétiques, certaines aident à la digestion, tonifient, purifient …

Propriétés diététiques

Outre les vertus précédemment décrites, les herbes aromatiques et les épices ont comme grand avantage de donner du goût ou de faire ressortir des saveurs.
En cuisinant avec ces substances, vous aurez moins la tentation d’utiliser des matières grasses ou de trop grandes quantités de sel.
Et, élément non négligeable, les épices et herbes aromatiques ne sont absolument pas caloriques !

Conseils de base

Choisissez autant que possible vos épices entières (vous les râperez vous-même).
Si vous n’avez pas le choix, ne prenez que de petites quantités.
Quant aux herbes, elles ne seront jamais meilleures que fraîches, ou éventuellement surgelées.
Eloignez votre étagère à épices de toute source de chaleur qui pourrait leur faire perdre leur arôme.

Définitions

On appelle épices et aromates des substances aromatiques et odoriférantes issues de végétaux, utilisées pour aromatiser la nourriture.
Les fines herbes sont plus particulièrement des feuilles de plantes émincées et utilisées pour aromatiser les plats.

Petite histoire

La première épice fut découverte 4000 ans avant J-C, à Malabar : c’était le poivre.
Ensuite, le commerce des épices fut l’un des plus florissants entre pays voisins (" Je te donne ma moutarde contre un peu de ton safran "), très rentable vu la rareté des produits.
Ce commerce connut un boom avec l’ère des grands navigateurs qui amenèrent la vanille, le piment.
Longtemps considérées comme un luxe, elles sont aujourd’hui présentes dans toutes les cuisines.
On utilise les fines herbes depuis toujours : en brûlant par exemple des branches de romarin pour faire cuire son steak ou en enveloppant son poisson dans un sac de feuilles de basilic.

Propriétés médicinales générales

Les épices rendent aussi la digestion plus facile, soit en la stimulant par ses tanins, soit en rendant les aliments plus aisément digérables par l’action d’enzymes.
On a découvert que les épices avaient en outre des vertus plus générales pour la santé : elles sont bonnes pour le coeur, la circulation du sang
Les plantes aromatiques ont souvent des vertus médicinales, que cela soit en tisane ou dans un met.
Quasiment toutes sont diurétiques, certaines aident à la digestion, tonifient, purifient …

Propriétés diététiques

Outre les vertus précédemment décrites, les herbes aromatiques et les épices ont comme grand avantage de donner du goût ou de faire ressortir des saveurs.
En cuisinant avec ces substances, vous aurez moins la tentation d’utiliser des matières grasses ou de trop grandes quantités de sel.
Et, élément non négligeable, les épices et herbes aromatiques ne sont absolument pas caloriques !

Conseils de base

Choisissez autant que possible vos épices entières (vous les râperez vous-même). Si vous n’avez pas le choix, ne prenez que de petites quantités.
Quant aux herbes, elles ne seront jamais meilleures que fraîches, ou éventuellement surgelées.
Eloignez votre étagère à épices de toute source de chaleur qui pourrait leur faire perdre leur arôme.

Usage des épices

La classification la plus simple des épices se fait en fonction de l’intensité de leur goût :

Ail : il s’utilise frais, en purée ou éventuellement surgelé. Il est insipide en version déshydratée.
Saveur piquante et douce à la fois.
* Mariages conseillés : avec du persil, de la tomate, de l’agneau.

Piment : on utilise le fruit lui-même, frais ou séché, et en conserve, son essence ou sa poudre.
Il en existe de différentes tailles et forces.
* Mariages conseillés : tabasco sur fruits de mer, piment oiseau dans une vinaigrette.

Clou de girofle : ce bouton de fleur se présente entier et sous forme séchée.
Sa forme permet de le piquer dans des aliments.
* Mariages conseillés : piqué dans un oignon, dans un ragoût, associé à l’orange.

Gingembre : ce rhizome au goût à la fois piquant et citronné s’utilise frais et râpé, mariné et émincé ou en poudre.
* Mariages conseillés : poissons blancs, chocolat noir, viande blanche.

Poivre blanc, noir et vert : les baies du piper negrum récoltées avant maturité et séchées donnent le poivre noir.
En le conservant en saumure, on obtient le poivre vert.
Le poivre blanc est un grain arrivé à maturité puis trempé et décortiqué.
* Mariages conseillés : tout, y compris les fruits.

Poivre Cayenne : il s’agit en fait d’un piment réduit en fine poudre à utiliser avec la plus grande parcimonie car extrêmement puissant.
* Mariages conseillés : les poissons et crustacés, les punchs aux fruits.

Raifort : racine souvent confondue avec le radis noir, on la réduit en purée pour remplacer la moutarde.
* Mariages conseillés : viande froide, charcuterie, marinades.

Badiane : aussi appelée anis étoilé, elle se présente sous forme de graines séchées à 5 branches.
Son goût de réglisse est très puissant.
* Mariages conseillés : lait, poissons blancs, elle rentre dans la composition des cinq parfums traditionnels chinois.

Baies de genièvre : ces baies noires sont présentées en saumure ou séchées.
Goût doux-amer et entêtant.
* Mariages conseillés : le gibier, la choucroute, le saumon.

Curcuma : sa couleur jaune vif fait de ce rhizome cousin du gingembre, réduit en poudre, un élément clé des mélanges comme le curry ou le colombo.
Mariages conseillés : volaille, porc.

Safran : ces pistils (en fait, des stigmates) de fleurs valent de l’or. Son goût est délicat, mais son odeur est très forte.
Préférer les filaments à la poudre.
* Mariages conseillés : riz, chocolat, poissons, vanille.

Vanille : se présente sous la forme de gousses noires, issues d’une orchidée, renfermant des minuscules grains noirs très parfumés ou sous forme d’extrait.
* Mariages conseillés : chocolat, viandes blanches, poissons.

Cannelle : présentée sous forme de morceaux d’écorce enroulés sur eux-mêmes à râper.
* Mariages conseillés : pommes, chocolat, porc.

Muscade : ce noyau de fruit à râper se présente avec ou sans son enveloppe (le macis, qui donne un goût plus subtil).
* Mariages conseillés : pommes de terre, œufs, fromage, béchamel.

Poivre rose : cette baie n’est en fait pas issue du poivrier.
Présentée en saumure ou séchée, son goût entre poivre, anis et sucre est peu prononcé.
Mariages conseillés : poissons, volaille, pêches.

Paprika : ce piment doux hongrois est indispensable aux recettes comme le goulasch ou le bortsch. Présenté en poudre d'un orange vif au goût délicat.
* Mariages conseillés : oeufs, boeuf, tomate.

Usages des fines herbes

Comme pour les épices, nous pouvons classer les fines herbes selon l’intensité de leur saveur :

Coriandre : en feuilles au goût anisé, on le trouve aussi en graines dont la saveur rappelle l’écorce d’orange.
* Mariages conseillés : noix de coco, mangue, curries.

Estragon : en feuilles fines et délicates à l’odeur anisée puissante, sa saveur est un peu citronnée, on l’ajoute en fin de cuisson.
* Mariages conseillés : poulet, poisson, vinaigre, dans la béarnaise.

Fenouil : ce bulbe s’utilise soit frais, soit sous la forme de graines.
Son goût très anisé est tout à fait remarquable et ne se marie pas avec toutes les saveurs.
* Mariages conseillés : bar, orange.

Laurier : de grandes feuilles plates indispensables au célèbre bouquet garni (où il se joint au thym et au persil) et aux marinades.
* Mariages conseillés : pommes fruits, ragoûts, marinades.

Romarin : sous forme de rameaux portant plein de petites feuilles bicolores, outre son goût puissant, il a des vertus légèrement salantes.
* Mariages conseillés : mouton, lapin, volailles.

Sarriette : sa saveur piquante (on l’appelle pebre d’aï, poivre d’âne en provençal) la rend délicate d’usage.
Elle lutte contre les toxines du faisandage.
* Mariages conseillés : fèves, lentilles, haricots verts, porc rôti.

Thym : selon les variétés, ces rameaux à minuscules feuilles auront un goût citronné, piquant ou proche de la verveine.
* Mariages conseillés : tomates, grillades , salades de fruits.

Aneth : issu d’une plante cousine du fenouil, cette herbe possède le même goût anisé en un peu plus frais.
* Mariages conseillés : fromages frais, saumon, écrevisses.

Basilic : ces petites feuilles lisses et tendres, d’un vert vif, ensoleilleront vos plats de leur saveur un peu amère, qui supporte mal la chaleur.
* Mariages conseillés : tomate, pâtes, fraises.

Cerfeuil : ce sont des feuilles dentelées qui ont une forte saveur anisée.
Attention, elles ne supportent pas la chaleur.
* Mariages conseillés : légumes en soupe, fromages frais.

Ciboulette : ces brins d’herbe grasse sont de la même famille qu’ail et oignon.
Elle a un goût poivré et néanmoins rafraîchissant.
* Mariages conseillés : fromage blanc, saumon.

Marjolaine : cousine domestiquée de l’origan, elle a un goût moins fort que celui-ci. * Mariages conseillés : lapin, pommes de terre, fèves, tomates.

Menthe : ses feuilles dentelées peuvent receler des saveurs diamétralement différentes selon l’espèce (poivrée, citronnée, verte).
* Mariages conseillés : mouton, concombre, légumes secs.

Origan : cette plante sauvage au goût très marqué est indispensable à la cuisine italienne et méridionale.
* Mariages conseillés : tomates pour la pizza, porc, lapin.

Sauge : bien que subtile, sa saveur recouvre toutes les autres, c’est pourquoi on doit utiliser ses feuilles veloutées seules.
* Mariages conseillés : porc, haricots, gibier.

Persil : préférer le persil plat au frisé, insipide.
Il apporte son goût frais, ses grandes quantités de vitamines et ses propriétés anti-oxydantes à nombre de mets.
* Mariages conseillés : en persillade, il empêchera l’ail de rancir.
Sinon, il va avec tout !

Publié dans Trucs et Astuces

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 > >>